Objet d'un traitement informatique - Spé Systèmes d'Information de Gestion - Terminale STMG

Objet d'un traitement informatique - Spé Systèmes d'Information de Gestion - Terminale STMG

Consultez gratuitement ce cours de Spécialité Systèmes d'Information de Gestion de Terminale STMG sur le chapitre "La résolution de tous les problèmes de gestion est-elle automatisable", plus précisément la partie "Objet d'un traitement informatique".

La première partie de ce cours est une introduction à la programmation à travers la résolution de problèmes et les langages de programmation. Par la suite, vous étudierez les types scalaires (entier, flittant, booleen, caractère), puis vous vous intéresserez aux chaines de caractères avec les notions de concatenation et de tableaux (tableaux indices, tableaux associatifs).

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce cours de Spécialité SIG pour le Bac STMG "Objet d'un traitement informatique" issu du chapitre "La résolution de tous les problèmes de gestion est-elle automatisable ?"

Document rédigé par un prof Objet d'un traitement informatique - Spé Systèmes d'Information de Gestion - Terminale STMG

Le contenu du document


Le thème « l’organisation informatisée » permet de montrer comment l’information est mobilisée dans la conduite des activités d’une organisation. Le thème « l’information pour décider et agir » étudie les logiques de production et de mémorisation de l’information, ses finalités et ses limites.

La résolution d’un problème de gestion consiste donc à réponde à une question par la production d’informations, à partir de données et de règles de gestion.

La réalisation de programmes, en automatisant les règles de gestion, aide les acteurs à agir et décider dans les organisations. Quand les données à manipuler sont volumineuses, mais structurées, leur stockage dans des bases de données relationnelles facilite leur exploitation et la production d’informations.

Mais certaines informations détenues dans les systèmes d’information ne proviennent pas de bases de données relationnelles et ne peuvent y être stockées du fait d’un contenu plus composite : ce sont des documents produits et manipulés par les acteurs de l’organisation ou de ses parties prenantes qui nécessitent un traitement de manière à en valoriser le contenu.

Les technologies de l’information et de la communication contribuent pour une large part à accompagner l’organisation et ses acteurs dans leurs activités, en automatisant certaines d’entre-elles.

L’augmentation exponentielle des performances des outils numériques a permis de faire évoluer le périmètre des problèmes qu’ils peuvent résoudre aujourd’hui. Les programmes d’intelligence artificielle et les outils de simulation permettent ainsi d’assister l’utilisateur dans ses prises de décision face à des problèmes de plus en plus complexes sans toutefois pouvoir totalement se substituer à lui.

Un programme est l’abstraction d’un processus de résolution de problèmes qui agit sur des objets virtuels, les variables, les constantes et les paramètres qui représentent des faits ou des éléments physiques ou abstraits du monde réel. Cette représentation plus ou moins simplifiée s’appuie sur les fonctionnalités d’un langage de programmation qui permettent de déterminer le type des objets ou des ensembles d’objets qu’il peut traiter.


INTRODUCTION A LA PROGRAMMATION

La programmation est l’activité humaine qui permet de faire exécuter des opérations ou des tâches par une machine. Elle est le support de toute application informatique : une application informatique propose des fonctionnalités répondant aux besoins des utilisateurs. Chaque fonctionnalité s’appuie sur un à plusieurs programmes.


Exemple : Application pour un club de sport

Introduction à la programmation - Objet d'un traitement informatique - Cours Spécialité SIG Terminale STMG


LA RESOLUTION DE PROBLEME

L’écriture d’un programme suppose l’étude préalable des fonctionnalités attendues. Cette étude répond à une démarche algorithmique, c’est-à-dire une démarche de résolution de problème. Un programme va mettre en œuvre la logique suivante : 

Resolution des problèmes - Objet d'un traitement informatique - Spécialité SIG Terminale STMG

Pour aboutir à cela, le programmeur doit mener une démarche dans un sens différent :

Objet d'un traitement informatique - Spécialité SIG Terminale STMG

Une fois le raisonnement ainsi déterminé, le programmeur peut le coder dans un langage de programmation afin de l’automatiser. Un langage de programmation propose des instructions, proches du langage humain qui permettent de définir des traitements. Ces instructions seront ensuite automatiquement « traduites » en langage machine exécutable par le processeur de l’ordinateur.


LES LANGAGES

On distingue deux types de langage : 

Type de langage Définition Avantages Inconvénients

Interprétés

Ex : PHP, VBA, PERL...

Leurs instructions sont interprétées au fur et à mesure de leur exécution, par un programme intermédiaire appelé interpréteur ; une erreur interrompt l'éxécution

Lisibilité du code

Souplesse de modification (pas de recompilation nécessaire)

Portabilité : écriture d'un programme unique pour différentes plateformes, chacune ayant son interpréteur spécifique.

Exécution plus lente (interprétation nécessaire à chaque exécution)

Compilés

Ex : C, C++, Visual Basic...

Un programme annexe, appelé compilateur, donne naissance à un fichier exécutable (en langage machine) de façon autonome (sans avoir recours à nouveau au compilateur).

Exécution plus rapide (compilation déjà effectuée)

Confidentialité du code

Recompilation nécessaire à chaque modification

Le langage PHP (PHP Hypertexte Processor) est un langage de programmation interprété. Cela signifie qu’un outil, appelé interpréteur, exécute les inscriptions du script PHP (un simple fichier texte) au fur et à mesure, tant qu’il ne rencontre pas d’erreurs (à l’inverse d’un langage compilé pour lequel un compilateur examinera l’ensemble du programme pour en faire, s’il ne comporte pas d’erreurs de syntaxe, un fichier exécutable).

Le PHP est notamment utilisé pour produire des pages web dynamiques. Dans ce cadre, un script PHP est exécuté par l’interpréteur d’un serveur web, en interaction, via la protocole http, avec un navigateur client.

Outre cet usage, le plus courant, PHP peut fonctionner de façon « non web » sur un poste disposant d’un interpréteur.


Cas pratique :

Le calcul d’un âge (en années) répond à une démarche algorithmique : 

  • Il fait appel à deux données « en entrée » : l’année de naissance et l’année actuelle
  • Il calcule une donnée en sortie : l’âge atteint au cours de l’année actuelle

 

Exemple Affichage par le navigateur

< ?^hp

$anneeNaissance = 1997 ;

$anneeActuelle = 2014 ;

$age = $anneeActuelle - $anneeNaissance ;

echo "Vous avez eu ou vous aurez ".$age" ans en ".$anneeActuelle."." ;

?>

Vous avez eu ou aurez 17 ans en 2014.

Analyse du script : 

  • < ?php ouvre une section de code en PHP, ?> la ferme,
  • Chaque ligne comporte une instruction ; chaque instruction se termine par un point-virgule,
  • Les noms des variables sont préfixés par un $
  • echo « … » est une instruction d’envoi de contenu au navigateur (qui va ensuite l’afficher).


Ce script pourrait naturellement être perfectionné : 

  • De façon à pouvoir saisir l’année de naissance et justifier ainsi la notion de programme (automatisation et réutilisation), 
  • En récupérant l’année actuelle directement dans l’horloge de l’ordinateur (ainsi le programme ne serait pas valide qu’en 2014),
  • En saisissant la date de naissance exacte et en la comparant à la date du jour pour déterminer l’âge exact (en années révolues).


TYPES SCALAIRES (ENTIER, FLOTTANT, BOOLEEN, CARACTERE)

Un type de données définit les valeurs que peut prendre une donnée (variable, constante ou paramètre), ainsi que les opérations qui peuvent lui être associées.


VARIABLES (DECLARATION ET/OU AFFECTATION)

Notion de variable

Une variable détermine un emplacement de la mémoire associé à un programme et destiné à mémoriser une donnée représentative des éléments réels manipulés. La détermination de cet emplacement peut se faire de façon dynamique (à la première utilisation d’une variable dans un programme) ou par une déclaration préalable. L’opération d’affectation consiste à attribuer une nouvelle valeur à une variable. 

Un programme est destiné à être exécuté de nombreuses fois : à chaque fois, il traitera des données de même nature mais qui peuvent prendre à chaque fois des valeurs différentes. Lors de l’exécution du programme, les valeurs des données traitées sont stockées dans des variables : 

  • $anneeNaissance, $anneeActuelle, et $age sont des variables dont le libellé reflète le contenu (c’est fortement conseillé même si le libellé est libre),
  • 1997,2014 et 17 sont des valeurs respectives contenues par ces trois variables (17 étant calculée).


Chaque variable est nommée à l’aide d’un libellé sans espaces, ni caractères accentués et qui commence obligatoirement par le caractère ‘$’ en PHP. Ces libellés sont sensibles à la casse en PHP ($age et $Age sont deux variables différentes).

En fin de programme, le contenu des variables est perdu (car une variable est un emplacement dans la mémoire vive de l’ordinateur, vidé en fin d’exécution du programme).

Une variable est destinée à recevoir un type de valeur prédéterminé : entier, réel (décimal), date, booléen ou chaine de caractères. Certains langages de programmation exigent d’ailleurs de préciser ce type lors d’une déclaration de la variable (qui la crée et spécifie son type).

Le PHP est un langage faiblement typé, il n’y est pas nécessaire : 

  • De déclarer les variables (elles sont créées par leur première utilisation),
  • De préciser un type de valeur associé, d’autant plus que le typage est dynamique (on peut affecter un entier à une variable qui contenait jusque-là du texte…même si ce n’est pas conseillé) ;


Un paramètre est une donnée manipulée par un programme qui provient d’un autre programme. Cette notion est indissociable de celle de fonction. 

Une constante correspond à une donnée dont la valeur est non modifiable dans un programme.


Notion d’affectation

L’opération d’affectation consiste à stocker (affecter) la valeur à droite du = dans la variable à gauche du = : 

Exemple :

$a = 4 ; La variable $a stocke la valeur 4 à l'issue de l'affectation
$b = $a*10 ; $b reçoit la valeur 40
$prenom = "Léon" ; valeur texte entre guillemets
$majeur = True ; valeur booléenne sans guillemets

Les valeurs affectées aux variables sont généralement issues de trois sources en PHP : 

  • Transmises par un formulaire HTML où elles ont été saisies ou choisies (listes déroulantes, cases à cocher, …)
  • Extraites d’une base de données
  • Calculées à partir d’autres variables.


Une variable peut faire l’objet de plusieurs affectations successives au cours d’un programme

Exemple :

$a = 5 ; La variable $a stocke la valeur 5 à l'issue de l'affectation
$b = $a*10 ; $b reçoit la valeur 50
$a = 4 ; $a reçoit la valeur 4 qui "écrase" le 5 anciennement stocké, $b vaut toujours 50
$b=$a*10 ; $b reçoit la valeur 40 (écrasant 50) en repartant de la valeur actuele de $a
$a=$a*2 ; $a reçoit la valeur 8 (écrasant la valeur 4)

On considère qu’une variable n’est pas de valeur par défaut en début de programme (certains langages de programmation en attribuent une, pas le PHP).

Exemple :

$b = $c+1 ; $c à droite du = n'ayant pas de valeur initiale, le calcul et donc l'affectation, ne peuvent être réalisés (cela provoque une erreur; la valeur de $b reste inchangée.


TYPE CHAINE DE CARACTERES

Une chaine de caractère est une suite ordonnée de caractères encadrée par des délimiteurs différents selon les langages. Le type chaine de caractères est associé à des opérateurs ou des primitives permettant de les manipuler : concaténation, extraction, recherche, etc.


NOTION DE CONCATENATION

Dans le contexte du développement client-serveur, l’affichage consiste, en PHP, à envoyer des informations vers le navigateur client chargé de les afficher. De ce fait, les informations peuvent comporter aussi bien du texte, des variables que des balises HTML que le navigateur se chargera d’interpréter.

Exemple : 

Avec $age=18

Notion de concatenation - Objet d'un traitement informatique - Spécialité SIG Terminale STMG


NOTION DE TABLEAUX

Les tableaux et les listes sont des structures de données qui permettent de stocker plusieurs données élémentaires ou éléments de même type. Même si leur implémentation peut varier d’un langage à un autre, tableau et listes peuvent se différencier par les caractéristiques suivantes : 

  • Un tableau est une structure de données dans laquelle chaque élément est accessible directement grâce à une information permettant de le repérer, souvent appelé indice. On parle de structure à accès direct.
  • Une variable dite élémentaire ne peut contenir à un moment donnée qu’une seule valeur ; toute nouvelle valeur affectée à cette variable remplace son ancienne valeur stockée.
  • Une variable structurée peut stocker plusieurs valeurs simultanément, c’est le cas des tableaux.


Un tableau est composé de « cases » qui déterminent sa longueur (le nombre de cases et donc le nombre de valeurs pouvant être stockées simultanément). En PHP, cette longueur est déterminée par le nombre de valeur stockées (et non prédéterminée) et donc peut être agrandie en cours de programme.

Il existe en PHP deux types de tableaux : 

  • Les tableaux numérotés ou indicés,
  • Les tableaux associatifs.


Les tableaux sont désignés par le mot-clé array en PHP.


TABLEAUX INDICES

Tableau indice - Objet d'un traitement informatique - Spécialité SIG Terminale STMG


TABLEAUX ASSOCIATIFS

Les tableaux associatifs étiquettent les cases au lieu de les numéroter. Les cases peuvent comporter des valeurs de type différent (ils sont notamment utilisés pour stocker des enregistrements issus de requêtes d’interrogation.

Tableau associatif - Objet d'un traitement informatique - Spécialité SIG Terminale STMG


NOTION DE LISTES

Une liste est une structure de données dans lequel un élément ne peut être accédé qu’à travers le parcours de tous les éléments qui le précède : on parle de structure à accès séquentiel.

Les enregistrements d’un jeu d’enregistrements (ou liste) sont accessibles séparément grâce aux fonctions mysql_fetch_assoc ou mysql_fetc_array qui renvoient un enregistrement dans une variable de type tableau.

Pour traiter tous les enregistrements d’un jeu d’enregistrements, on procède généralement à une lecture séquentielle (du premier au dernier) à l’aide d’une structure itérative (« jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’enregistrement à lire dans le jeu d’enregistrements ») : 

Notion de liste - Objet d'un traitement informatique - Spécialité SIG Terminale STMG

La valeur de chaque attribut de l’enregistrement en cours de lecture est ainsi accessible : $enreg[‘libAttribut’]

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?