Correction Mathématiques Bac STMG 2017 Polynésie

Correction Mathématiques Bac STMG 2017 Polynésie

Retrouvez la correction de Mathématiques du Bac STMG 2017 de Polynésie !
➜ Voir le sujet de Maths

Pour rappel, cette épreuve de Mathématiques était composée de plusieurs exercices sur : les probabiltés et statistiques, les suites et fonctions, l'algorithmique, l'information chiffrée et d'autres chapitres.

Téléchargez gratuitement ce corrigé de Maths STMG du Bac 2017 Polynésie.

Correction Mathématiques Bac STMG 2017 Polynésie

Le contenu du document


Ce sujet reprend les thèmes habituellement abordés dans les autres sujets de bac : ajustement linéaire, intervalle de fluctuation, probabilités, suites, pourcentages, dérivation et algorithme.

Il est d’une difficulté normale.

 

Exercice 1

1. A l’aide de la calculatrice on obtient l’équation y = −0,279x + 55,594

2. 

a. y=−0,28x+55,6

Si x = 0 alors y = 55,6 

Si x = 20 alors y = 50.

 

exercice-maths-bac-stmg-polynesie-2017

 

b. Le 6 mai on a x = 13 donc y = −0,28 × 13 + 55,6 = 51,96.

Selon ce modèle, le 6 mai, le candidat A remporte 51, 96% des voix.

 

c. Le candidat B est élu si les intentions de votes pour le candidat A sont inférieures à 50%.

On résout donc : −0,28x + 55, 6 < 50 ⇔ −0, 28x < −5,6 

x > −5,6/−0,28

x > 20

 

C’est à partir du 13 mai que le candidat B serait passé en tête des sondages d’après ce modèle.

On a n = 1225 > 25 et p = 0,52 donc 0,2 < p < 0,8.

 

Un intervalle de fluctuation au niveau de confiance de 95% est :

 

mathematiques-bac-stmg-2017-polynesie

 

b. 0,491 < 0,5 donc la victoire de ce candidat n’était pas assurée.

 

Exercice 2 

Partie A

1. On obtient l’arbre pondéré suivant:

arbre-pondere-bac-stmg-2017-polynesie

2. D’après l’arbre précédent on a : p(T∩V) = 0,6 × 0,72 = 0,432

3. On veut calculer equation-probabilite-bac-stmg-2017-polynesie = 0,4 × 0,04 = 0,016

4. D’après la formule des probabilités totales on a :

probabilite-bac-stmg-polynesie-2017

5. On veut calculer :

 

probabilites-correction-maths-bac-stmg-polynesie-2017

 

Partie B

1. On a U0 = 81,6 donc U1 = (1-5/100)× 81,6 = 0,95 × 81,6 = 77,52

U2 = 0,95 × U1 = 73,644

 

2. Pour tout entier naturel n on a Un+1 = 0,95Un

La suite (Un) est donc géométrique de raison 0, 95. Ainsi, pour tout entier naturel n on a Un = 81,6 × 0,95n.

 

3. En 2020, on a n = 4 donc U4 = 81,6 × 0,954 ≈ 66,46

En 2020, 66, 46% des employés devraient venir en voiture.

On cherche la plus petite valeur de l’entier naturel n tel que :

Un < 50 ⇔ 81,6 × 0,95 n < 50

D’après la calculatrice, on a :

U9 ≈ 51, 4 et U10 ≈ 48, 9

C’est donc à partir de l’année 2026 que moins d’un employé sur deux viendra travailler en voiture.

 

Exercice 3

Partie A

1. Taux d’évolution du salaire net moyen des hommes entre 1990 et 2000 :

t1 = 21 498 − 17 643 / 17 643 ≈ 21,85%

t2 = 17 259 − 13 258 / 13 258 ≈ 30,18%

 

2. On a t2 > t1 donc les femmes ont la plus forte progression du salaire net moyen entre 1990 et 2000.

Taux d’évolution du salaire net moyen des hommes entre 2000 et 2010 :

t3 = 26 831 − 21 498 / 21 498 ≈ 24,81%

 

Taux d’évolution du salaire net moyen des femmes entre 2000 et 2010 :

t4 = 22 112 − 17 259 / 17 259 ≈ 28,12%

 

On constate que t4 > t3. La tendance s’est donc confirmée durant les dix années suivantes mais l’écart entre les deux taux d’évolution s’est atténué.

 

3. On appelle t le taux annuel moyen d’évolution du salaire net des hommes entre 1990 et 2000. On a donc :

 

taux-annuel-moyen-bac-stmg-polynesie-2017

 

Ainsi le taux annuel moyen d’évolution du salaire net des hommes entre 1990 et 2000 est d’environ 1,996% ce qui est nettement inférieur à celui des femmes.

 

Partie B

1. 

h (15) = 0,25 × 15³ + 2 × 15² + 318 × 15 +17865 =23928,75 

f (15)= 0,6 × 15³ − 13 × 15² + 470 × 15 + 13 324 = 19 474

 

Cela signifie donc qu’en 2005, le salaire net annuel des hommes était d’environ 23 929 euros et celui des femmes de 19 474 euros.

 

2. h (30) = 35955 et f(30) = 31924 

L’écart est donc de 35955 − 31924 = 4031 euros.

 

3. L’écart entre ces deux salaires est modélisé par la fonction g définie sur l’intervalle [0;30] (pour aller de 1990 à 2020) par :

g (x) = h(x) − f (x)

= 0,25x³ + 2x² + 318x + 17 864 − (0,6x³ − 13x² +470 x + 13 324)  

= −0,35x³ + 15x² − 152x + 4 541

 

4. g′(x) = −0,35 × 3x² + 15 × 2x − 152 

= − 0,95x² + 30x −152

 

5. g′(x) est un polynôme du second degré avec a = −0,95, b = 30 et c = −152.

 

∆ = b2 − 4ac

= 302 − 4 × (−0, 95) × (−152)

= 900 − 577,6 = 322,4

>0

 

Il y a donc deux solutions réelles :

 

equation-bac-stmg-polynesie-2017

 

Puisque a < 0 on obtient le tableau de signes suivant :

 

tableau-exercice-maths-bac-stmg-2017-polynesie

 

D’après le tableau de signes précédents on constate que l’écart entre les salaires annuels moyens des hommes et des femmes a augmenté sur l’intervalle [x2;x1] soit environ entre 1997 et 2015. On ne peut donc pas affirmer que cet écart n’a fait que diminuer depuis 1990.

 

Partie C

1. 

X prend la valeur 0

H prend la valeur 17865 F prend la valeur 13324 Tant que F < H

X prend la valeur X + 1

H prend la valeur 0,25X3 +2X2 +318X +17865 

F prend la valeur 0,6X3 −13X2 +470X +13324

Fin tant que

A prend la valeur 1990 + X Afficher A

 

2. D’après le tableau, cet algorithme affichera 2031.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?