Correction Management des Organisations - Bac STMG 2017 Pondichéry

Correction Management des Organisations - Bac STMG 2017 Pondichéry

Nous vous proposons le corrigé de Management des Organisations du Bac STMG de Pondichéry 2017.
Voir le sujet de Management des Organisations

Ce sujet porte sur le style de management de l'entreprise de fabrication de matelas, Artois Matelas, qui est au début une petite entreprise de 4 salariés qui s’agrandit face au marché et aux opportunités que lui offre le nouveau bassin d’activités de la ville. A ce stage l’entreprise se diversifie en fabricant de la petite menuiserie.

Téléchargez gratuitement ci-dessous le corrigé de Management des Organisations du Bac STMG de Pondichéry 2017 !

Correction Management des Organisations - Bac STMG 2017 Pondichéry
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

2 Avis > Donne ton avis

2272 téléchargements

Le contenu du document


QUESTION 1

Présentez les éléments caractéristiques de l’organisation Artois Matelas.

L’entreprise Artois Matelas a 25 d’existence. C’est une Société à Responsabilité Limitée. Elle est dirigée par un gérant et une assemblée générale a lieu chaque année. Elle est composée d’au moins deux associés qui ne sont pas responsables en cas de faillite. C’est-à-dire que lors de la faillite les associés ne sont pas poursuivis sur le capital propre (maison, compte en banque personnel, etc). 

Au début cette entreprise était une micro-entreprise avec seulement quatre salariés. Le marché était tourné vers les revendeurs professionnels. En 2009, l’entreprise a été rachetée par Clarisse Leblanc qui a su saisir les opportunités de croissance de l’entreprise sur son marché. La culture de l’entreprise est très forte puisque les salariés sont investis dans la croissance de l’entreprise et veulent être les meilleurs et acquérir de nombreuses compétences. La nouvelle gérante a appris le métier (processus de fabrication, savoir-faire etc) avec l’ancien dirigeant ce qui a permis une transition en douceur du côté des salariés mais également du côté des clients et des investisseurs (banque, ville, etc). La nouvelle gérante a su se faire apprécier des salariés. L’entreprise se recentre sur la vente aux particuliers afin d’être plus compétitifs en proposant de nouveaux services : choix des matières, choix des couleurs. Le client est donc au centre de la politique générale de l’entreprise. Une meilleure qualité est donc possible et la fidélisation du client est donc une évidence. L’entreprise connaît du succès (même sans communication), ce qui lui a permis d’ouvrir de nouveaux magasins de ventes au détail mais également de créer sa propre marque Morpheus. L’entreprise commence à jouer dans la cours des grands puisque ses concurrents directs sont les grandes enseignes comme BUT, Conforama ou IKEA (même s’il est éloigné de la ville). Le travail reste manuel jusqu’à l’acquisition d’une machine permettant d’améliorer la qualité et de se diversifier. Un atelier menuiserie a également été ouvert pour ne plus avoir d’intermédiaires et pouvoir fabriquer des petits meubles comme les tables de chevet, les têtes de lits afin d’accroître leur position sur le marché et diminuer les coûts puisque tout est fabriquer en interne. En s’agrandissant et en se diversifiant, l’entreprise a créée de nouveaux emplois. 

Par ailleurs, la gérante accorde une importance toute particulière à ses employés puisque ceux-ci restent satisfaits de leur travail et que le turnover est nul, c’est-à-dire qu’aucun employé n’a quitté l’entreprise. Ceci se réalise grâce au management participatif et direct de la gérante : elle discute directement avec ses employés et trouve des solutions avec eux. Ils font partie intégrante de la gestion de l’entreprise et les décisions sont plutôt bottom-up (les idées viennent des employés et remontent au dirigeant).


QUESTION 2

Relever des éléments du diagnostic externe de l’organisation Artois Matelas.

L’entreprise a l’appui de la municipalité car celle-ci veut mettre en avant sa commune et veut stimuler l’économie artisanale, commerciale et touristique pour créer de nouveaux emplois, donc rendre sa commune plus dynamique et attrayante. L’entreprise est présente sur deux marchés : la vente aux particuliers (priorité) et la vente aux professionnels.

La concurrence est rude entre les enseignes connues même celles qui sont loin de la ville (Béthune). Artois Matelas doit donc acquérir des parts de marché et mise sur la fabrication artisanale et à la demande du client. Une nouvelle demande de la part des clients est apparue les lits de 160 cm de large qui remplacent petit à petit ceux de 140. Les lits une place sont voués à disparaître et remplacés par un lit deux places. La demande ne cesse donc de changer.

De plus, les clients achètent moins de tables de chevet et préfèrent des rangements sous le lit pour gagner de la place.

Enfin, le marché est fluctuant en fonction des conditions sociaux et politique. La reprise de l’immobilier et de la consommation des ménages a permis une relance de l’activité mais les enjeux politiques peuvent tout modifier.


QUESTION 3

Repérer le problème de management de l’organisation Artois Matelas.

Artois Matelas a des coûts de fabrication trop élevés car elle doit faire appel à des fournisseurs externes pour la fabrication des petits meubles en bois comprenant les têtes de lit. Le problème est donc l’externalisation. De plus, la demande des clients se modifie. L’entreprise doit donc chercher à se diversifier et de robotiser.


QUESTION 4

Qualifier et justifier les choix stratégiques mis en œuvre par Artois Matelas pour répondre à ce problème.

Pour pallier ce problème l’entreprise décide d’internaliser la fabrication des petits meubles puisque les salariés possèdent déjà des compétences de menuisiers. De plus après un recentrage sur la vente en direct aux particuliers permettant la fidélisation du client, l’entreprise choisit de se diversifier et de répondre à la demande du client : création de tête de lit, petits meubles, fabrication de matelas de 160 cm de large. Enfin, un site de fabrication plus grand doit être acheter afin de pouvoir fabriquer plus et d’avoir plus de clients.


QUESTION 5

Montrer comment ces choix ont permis de prendre en compte les intérêts des différentes parties prenantes.

Les différentes parties prenantes sont : la ville, les salariés, les clients.

Grâce à ces modifications, l’entreprise met en avant les compétences des salariés et les responsabilisent, ce qui permet d’avoir un salarié satisfait de son travail et qui ne quitte pas l’entreprise puisqu’il y a une bonne ambiance de travail.

Pour les clients, ils auront un catalogue plus large et des attentes respectées puisque l’entreprise crée à la demande du client (couleurs et matériaux). Ainsi l’entreprise fidélise le client. Comme il n’y a pas de communication les clients pourront parler de l’entreprise à d’autres personnes, susceptibles d’être de nouveaux clients.

Enfin, l’entreprise permet d’accroître le rayonnement de la ville en créant de nouveaux emplois et donc permettant de stimuler l’activité de la commune.


QUESTION 6

Identifier le style de direction pratiqué par Clarisse Leblanc. Présenter les facteurs qui influencent ce style de direction.

Le style de direction pratiqué par Clarisse Leblanc est le style participatif. En effet, les décisions sont prises après concertation des salariés et la gérante parle directement des problèmes avec eux. La gérante fait partie intégrante de l’équipe. La gérante a également confiance en ses salariés et met en avant leurs compétences.

Ce style de management a pu être mis en place du fait de la petite taille de l’entreprise (surtout au début), de sa position sur le marché (activité assez centrée, un seul secteur d’activité), de la personnalité de la dirigeante, de l’implication très forte des salariés (du fait du bien-être au travail). Une réelle confiance s’est installée entre les salariés et la gérante ce qui lui a permis de prendre des décisions en concertation avec eux.


QUESTION 7

Montrer que la mise en œuvre de chacune des étapes du processus de décision ayant mené à ce choix stratégique est en cohérence avec le style de direction.

La décision de ne plus faire appel aux fournisseurs de petits meubles a été discutée pendant une réunion. Plusieurs propositions de collaborateurs de l’entreprise ont été discutées : changer de fournisseurs (idée du responsable des achats), réalisation en interne des petits meubles (idée de certains salariés). C’est cette dernière qui a été retenue. Ainsi la proposition ne vient même pas d’un directeur mais bien des salariés eux-mêmes (bottom-up). Il y a donc eu concertation avec les salariés et la proposition retenue est celle permettant la mise en avant des salariés dans leur implication et l’amélioration de leurs compétences, ce qui est en cohérence avec le style de management.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

FLMX
5 5 0
20/20

Très clair et permet ainsi de pouvoir se corriger après avoir réaliser le sujet auparavant

par - le 05/05/2017
mikoriano
5 5 0
20/20

si pour la question 6 j ai écrit toyotisme et que j ai expliquer de la même manière les point seront accordes

par - le 28/04/2017

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?