Les déséquilibres actuels de la croissance - Economie - Terminale STMG

Les déséquilibres actuels de la croissance - Economie - Terminale STMG

Consultez gratuitement ce cours d'économie niveau Terminale STMG, rédigé par notre professeur, sur les déséquilibres actuels de la croissance.

La croissance économique est indispensable au développement mais s'accompagne de nombreux déséquilibres sociaux, démographiques et environnementaux. Dans la première partie de ce cours d'économie, vous verrez les définitions de la croissance et du développement, et les relations entre ces deux notions. La seconde partie porte sur la croissance et les inéqualités sociales, à travers les inégalités entre pays développés et pays en développement, et les inégalités interieures. Vous verrez ensuite le lien entre croissance et déséquilibres démographiques, puis la croissance et l'épuisement des ressources naturelles renouvelables, non renouvelables, et la dégradation de l'environnement. 

Téléchargez gratuitement ce cours d'économie pour Terminale STMG sur les déséquilibres actuels de la croissance ci-dessous !

Document rédigé par un prof Les déséquilibres actuels de la croissance - Economie - Terminale STMG

Le contenu du document


CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT

Si la croissance et le développement sont des notions distinctes, il existe cependant une relation entre les deux.

DEFINITIONS DE LA CROISSANCE ET DU DEVELOPPEMENT

La croissance est l’augmentation durable de la création de richesses dans un pays pendant une période donnée. Il s’agit donc d’un processus quantitatif. Elle se mesure par le Produit Intérieur Brut (PIB). Il convient de distinguer la croissance de l’expansion qui traduit une augmentation de la production sur une courte période.

[...]

RELATIONS ENTRE CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT

Il existe une interdépendance entre croissance et développement : 

  • La croissance est facteur de développement [...]
  • Le développement est un moteur de la croissance [...]

 

La croissance n’entraîne cependant pas systématiquement le développement d’un Etat si la création de richesse n’est pas répartie de façon à favoriser les évolutions économiques et sociales. 

[...]


CROISSANCE ET INEGALITES SOCIALES

Si la croissance a permis un accroissement des richesses au niveau mondial, la répartition n’est pas égalitaire : 20 % de la population mondiale concentrent plus de 80 % des richesses. Les inégalités sont à la fois présentent entre Etats et à l’intérieur des pays.

INEGALITES ENTRE PAYS DEVELOPPES ET PAYS EN DEVELOPPEMENT

La croissance mondiale est répartie de manière imparfaite entre les Etats :

  • Les pays développés (IDH supérieur à 0.8 selon les Nations Unies) [...]
  • Les pays émergents ou BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine Afrique du Sud) [...]
  • Les Pays exportateurs de pétrole [...]
  • Les Pays les Moins Avancés (PMA) [...]

 

INEGALITES INTERIEURES  

La croissance a un effet bénéfique sur l’amélioration du niveau de vie. Néanmoins, ni le PIB, ni le RNB/habitant ne permettent d’établir que les bienfaits de la croissance touchent l’ensemble de la population d’un pays. En effet, le premier indicateur mesure une richesse globale tandis que le second présente une moyenne. La croissance n’est pas synonyme d’égalité. 

[...]


CROISSANCE ET DESEQUILIBRES DEMOGRAPHIQUES

Les différents groupes d’Etats n’en sont pas tous au même stade démographique ce qui crée des déséquilibres et des inégalités économiques :

  • Les pays développés ont achevé leur transition démographique[...]
  • Les pays en développement, en particuliers les BRICS, n’ont pas encore achevé leur transition. [...]
  • Les PMA connaissent une augmentation significative de leur population. [...]

 

 

CROISSANCE ET EPUISEMENT DES RESSOURCES NATURELLES

Le mode de consommation des pays développés qui se diffuse dans les pays en développement associé à l’augmentation de la population mondiale ont pour effet d’épuiser les ressources naturelles et de dégrader l’environnement de manière durable. Ce phénomène a  à la fois un coût écologique, mais également un coût économique non négligeable.

EPUISEMENT DES RESSOURCES NATURELLES RENOUVELABLES 

L’augmentation de la production empêche aujourd’hui le renouvellement de certaines ressources qui, jusqu’au XXème siècle, arrivaient à se régénérer. La surexploitation a des conséquences variées :

  • Renouvellement insuffisant des espèces animales [...]
  • Epuisement des sols [...]
  • Déforestation.

 

EPUISEMENT DES RESSOURCES NATURELLES NON RENOUVELABLES :

La production de biens et de services ainsi que l’accroissement des richesses supposent l’utilisation de ressources énergétiques. Les énergies fossiles comme le pétrole, le gaz ou le charbon sont des ressources limitées dont la gestion des réserves est aujourd’hui problématique. 

DEGRADATION DE L’ENVIRONNEMENT

Les modes de production s’accompagnent de pollutions diverses :

  • La pollution des sols [...]
  • Les émissions de gaz à effet de serre [...]

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?