Correction Economie - Bac STMG 2017

Correction Economie - Bac STMG 2017

Découvrez le corrigé d'Économie du Bac STMG 2017.
Voir le sujet d'économie

Notre professeur vous propose un exemple de corrigé où vous trouverez les réponses à toutes des questions qui étaient posées. Après avoir répondu aux 3 premières questions, vous deviez répondre à la problématique suivante : La croissance économique est-elle compatible avec les objectifs du développement durable ?

Téléchargez gratuitement ci-dessous le sujet corrigé d'économie du Bac STMG 2017.

Correction Economie - Bac STMG 2017

Le contenu du document

 

ECONOMIE (10 POINTS)

1. Distinguez les notions de croissance économique et de développement durable.

Avant de distinguer les deux notions, il faut commencer par les définir. 

Croissance économique (question de cours) : c’est un processus quantitatif se traduisant par l’augmentation, au cours d’une longue période, d’un indicateur représentatif de la production de richesses d’un pays. Cet indicateur est le plus souvent le produit intérieur brut (PIB, qui mesure les richesses produites durant l’année par les unités institutionnelles résidentes)

Développement durable : c’est un développement fondé sur une croissance économique permettant de satisfaire les besoins des générations actuelles tout en préservant la possibilité de satisfaire ceux des générations à venir. 

Distinction : la croissance c’est un processus quantitatif, le développement durable c’est un processus qualitatif. Avec le développement durable, on ne se préoccupe pas seulement du volume de la production annuelle d’un pays mais de la durabilité de cette production par rapport à des facteurs sanitaires et environnementaux. 

Vous pouviez utiliser l’annexe 1 pour la définition du développement durable.


2. Déterminez les moyens dont dispose l’État pour favoriser le développement durable

Pour favoriser le développement durable, l’Etat dispose d’une palette de moyens économiques, juridiques et financiers : 

• Moyens économiques et juridiques : dépenses publiques en faveur de l’environnement : amélioration de la gestion des déchets (tri sélectif), assainissement des eaux usées, rénovation urbaine pour favoriser les transports en commun, limitations de vitesse liées à la pollution par des contrôles radars.

L’annexe 4 nous informe notamment que la forte hausse des dépenses en faveur de la protection de l’environnement a été principalement impulsée par les pouvoirs publics. 

 

• Moyens financiers : il s’agit principalement d’incitations et/ou de contraintes financières et fiscales : crédit d’impôt développement durable, taxe carbone (nom officiel : contribution climat énergie), modification de la règlementation des sites industriels (utiliser aussi l’annexe 4), bonus/malus, 


Concernant la taxe carbone, l’annexe 5 nous indique que celle-ci passe de 7 euros la tonne en 2014 à 22 euros à 2016 soit une hausse d’environ 214%. 


3. Appréciez les effets des politiques de développement durable sur l’emploi.

Pour cette question, il convient d’utiliser notamment les annexes 2 et 3. 

L’annexe 2 montre que l’emploi dans les éco-activités a augmenté de 30% entre 2004 et 2011, alors qu’il n’y a pas eu d’augmentation voire une légère baisse pour l’ensemble de l’économie. Ainsi, on peut supposer que les politiques de développement durable menées à partir des années 2000 ont eu des effets positifs sur les emplois verts mais nous ne pouvons pas ici en tirer de conclusion quant à leur effet les emplois classiques.


4. Rédigez une argumentation qui permette de répondre à la question suivante : La croissance économique est-elle compatible avec les objectifs du développement durable ?

Il faut d’abord définir quels sont les objectifs du développement durable. Ceux-ci sont nombreux et nous ne citons que les principaux : 

• Adapter le développement économique pour assurer la pérennité des activités humaines,

• Réduire la pauvreté,

• Se doter d’une agriculture responsable, 

• Limiter les effets du réchauffement climatique (se référer à l’annexe 1). 


Une fois les grandes lignes du développement durable fixées, il est possible d’examiner sa compatibilité avec la notion de croissance économique


Axe I. Le développement durable, incompatible avec la croissance économique et le besoin de compétitivité des entreprises

Le développement durable implique de nouvelles contraintes pour les entreprises et des coûts supplémentaires liés par exemple au traitement des déchets ou à la modification de processus industriels. 

Les firmes concurrentes notamment en Asie n’ont pas les mêmes contraintes et peuvent d’avantage baisser leurs prix. Il en résulte donc un manque de compétitivité prix pour les entreprises européennes qui s’inscrivent dans une démarche de développement durable. 

Il n’est pas avéré que le développement durable profite à toute l’économie, comme le montre l’annexe 2, qui représente graphiquement une stagnation de l’emploi dans l’ensemble de l’économie entre 2004 et 2014. 


Axe II. Le développement durable, des perspectives de nouveaux débouchés favorables à une croissance verte

Malgré les contraintes qu’ils peuvent faire peser sur les entreprises, les objectifs de développement durable peuvent s’avérer compatibles avec la croissance économique. 

En effet, le développement durable participe à la création d’externalités positives qui profitent in fine à l’activité économique.  Par exemple : la protection des abeilles a un impact sur l’agriculture et l’environnement, ce qui est nécessaire pour assurer la production de nourriture et la satisfaction des besoins alimentaires des agents économiques. 


Les objectifs du développement durable favorisent l’innovation et donc la création de débouchés, vecteurs de croissance. 

Les politiques environnementales sont favorables à la croissance et à la compétitivité, comme l’a rappelé le rapport Attali sur l’économie positive (voir annexe 6).


Ainsi que l’indique l’annexe 6, les petites entreprises s’investissent de plus en plus dans le développement durable. La responsabilité sociale permet de diminuer les risques de sanctions coûteuses pour le non-respect des règles sociales et environnementales. 

Le développement durable n’est donc pas incompatible avec une certaine forme de croissance, qualifiée de croissance-verte, à condition d’associer plutôt que d’opposer ces deux concepts dans l’organisation de l’économie.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac STMG le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac STMG

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac STMG

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?